• Territoires occupés

     

     

     

      Artiste-peintre et danseuse, j'explore mon intériorité par une danse improvisée qui me met en jeu à travers l’exploration de thématiques vitales : la vie, la mort, la naissance, l'amour, la douleur, les émotions, l'Autre... Le mouvement « agit » mon corps qui devient témoignage de ma présence au monde. Pas de répétition, pas d'esthétique du beau, l'essentiel étant de danser au plus proche de mes ressentis, quels qu'ils soient.

    Mon geste se prolonge par le travail de la voix (chant improvisé), autre mode d’expression du corps. Le chant est l'expression de mon dialogue intérieur. Il se fraie un chemin entre les mouvements : il est souffle et vibration à travers les fils du temps.

    Tout autour se trouve la peinture qui constitue aujourd'hui à la fois ma colonne vertébrale et le témoin « matériel » de ma transformation intérieure. Elle constitue le point de départ et le point d'arrivée de ma pratique. A la fois mouvement, souffle et trace, elle est le lieu où je (re)crée chaque jour une nouvelle « toile de fond » qui accueille mes expérimentations sur la forme, la couleur et le rythme.

    Enfin, l'écriture s'inscrit dans cette même recherche de trace et de forme. Mon approche des mots s'apparente à celle d'une sculptrice qui élague et modèle la chair des mots.

     

     C'est grâce au dialogue entre mes différents territoires artistiques, que je trouve ma consistance.